Type Manuscrit
Analyse Manuscrit d'un essai sur la littérature (XVIIe-XVIIIe) rédigé par Hélène Mabille à la prison de Rennes.
Dimensions 14 x 10
Pays d'origine France
Langue Français
Pages 75 p.
Informations complémentaires Voir la lettre d'Hélène Mabille (49 Z 45). "J'ai retrouvé cet humble carnet de littérature échappé par miracle de nombreuses fouilles et sorti clandestinement de la centrale de Rennes où il a été rédigé". Ses parents, juifs, avaient émigré vers 1912-1913 fuyant l'Europe centrale et les pogroms. Lui venait de Roumanie, elle de Lettonie. Ils s'étaient rencontrés et épousés à Paris, où Hélène Mabille naquit en 1917. C'était une famille pauvre qui vivait non loin de la rue des Rosiers. En 1935, Hélène rencontre les Jeunesses Communistes et participe à leurs activités. En 1936, elle contribue à la création des Jeunes Filles de France. Bon nombre deviendront des résistantes. L'essentiel de leurs activités a longtemps été l'aide aux Républicains espagnols. Le groupe est conscient de militer contre le fascisme et contre ce qui se prépare déjà en Allemagne: "on savait ce qui se passait, l'antisémitisme... Il y avait des réfugiés..." 1940 arriva. Hélène militait, tout en cachant son activité politique à ses parents pour ne pas les inquiéter. Bien qu'antifascistes, ceux-ci s'étaient rendus au commissariat de police pour se déclarer comme juifs quand le décret fut promulgué. "C'est un miracle qu'ils s'en soient sortis" s'exclame-t-elle! Hélène appartient à un groupe communiste local quand les Allemands rentrent à Paris. Très vite, il s'agit de s'occuper d'organiser les jeunes en groupes armés, les futurs F.T.P. elle prend contact, dans cette perspective, avec des jeunes. L'objectif est d'organiser la lutte contre l'occupant. Ils s'occupent également de la solidarité avec les familles de prisonniers et de déportés. Dans les usines, il fallait inciter au sabotage et Hélène distribuait des tracts. Elle est arrêtée en janvier 1941 chez une vieille institutrice, dénoncée par 'un gars qui a craqué' lors d'un 'interrogatoire'. L'interrogatoire d'Hélène est long et pénible: "Ils voulaient des noms" ... La Roquette, Mantes, Fresnes, Rennes... Elle reste de longs mois dans les prisons françaises avant d'être déportée à Ravensbrück .1 1. Elles la résistance. Mesidor. Temps actuels. Fiche A 144, n° 02053. Offert par Madame Hélène Mabille, 6 rue Mirabeau à Vincennes.
Donateur Hélène Mabille
Date de la donation 1950
Liens vers d'autres cadeaux MABILLE, Hélène ; Vincennes : ville ; Seine : département
Mots-clés Littérature ; Rennes : prison ; Déportation ; Guerre mondiale : 1939-1945 ; 1950 : 50e anniversaire de Maurice Thorez
Cote 80 Z 2-231